En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre entité ainsi que par des tiers afin de vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts, la possibilité de partager des articles sur les réseaux sociaux, et la réalisation de statistiques d'audiences.

Plus d'informations sur les cookies




 
 
 
OK
 

<Calendrier>
Juin 2018
136238 visites
OK

 

 

Depuis le 12 avril 2008 a été créée au sein de la communauté de communes Leins Gardonnenque, la commission intercommunale pour l’accessibilité. Cette commission composée d’associations d’usagers, d’associations représentant les personnes handicapées et d’élus, a pour but de dresser un constat de l’état d’accessibilité du cadre bâti existant, de la voirie, des espaces publics.

Un délégué a été désigné par commune membre.

DOMMESSARGUES   Nicole GRAS                                  FONS   Fanny MICHAUD

GAJAN      Christopher SAMPER                                      LA ROUVIERE    Patrice FAU

MAURESSARGUES    MireilleBANIOL                            MONTIGNARGUES  DenisLAGET

MOULEZAN     PierreLUCCHINI                                        MOUSSAC    AnneMary MALLET

PARIGNARGUES   Jean-Pierre BONNES                          SAINT BAUZELY   Danièle TREISSEDE

Saint GENIES         Sandrine REYNAUD                           SAINT MAMERT   ChristianAUBERT

SAUZET     BéatriceBERGEOT

 

Cette commission s’est réunie par deux fois et un premier constat a pu être établi, notamment sur le domaine bâti. Ce constat met  en avant certains problèmes concernant les Mairies, les écoles, les foyers : 13 communes, des établissements différents, récents, réhabilités ou anciens, autant de situations et de contraintes particulières, les principales difficultés rencontrées en matière d’accessibilité peuvent être classées comme suit : Les accès à l’entrée difficile (rampe d’accès, main courante , escaliers …), des poignées de portes inaccessibles, des portes trop lourdes ; l’accès aux informations en libre service inadapté pour une totale autonomie ( prospectus en partie basse…) ; les points d’accueil trop hauts ; l’environnement non clair et mal signalisé ; le matériel scolaire qui pourrait être amélioré par la présence de télé agrandisseurs, de matériel audio, voire des manuels en braille.

Peu d’usagers et peu de personnes souffrant  d’un handicap ont répondu aux convocations de la communauté de communes lors des deux commissions dédiées à l’accessibilité, et de ce fait peu de demandes  ont été émises.

Toutefois, l’idée essentielle de cette réflexion est de favoriser au maximum l’autonomie et de prendre en compte tout type de handicap.

Pour conclure, les treize communes du territoire ont pris conscience des difficultés rencontrées par les personnes handicapées et à mobilité réduite.

Les Maires ont pu apprécier par le biais du rapport émis par cette commission, des aménagements, parfois peu coûteux et faciles à mettre en œuvre qui pourraient être mis en place rapidement, mais également des travaux parfois onéreux et complexes qui devront être programmés.

Les travaux de cette commission ont permis une prise de conscience collective des efforts à fournir en direction du handicap et le conseil communautaire, dans sa séance du 8 décembre 2009, a décidé d’aller plus loin en acceptant la compétence « diagnostic de l’accessibilité des bâtiments publics ». Ce diagnostic sera réalisé par un bureau d’études spécialisé et ira plus loin que le rapport précédemment décrit.

 

Le dernier rapport validé par le Conseil communautaire :

2010-2011 Rapport.pdf