En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Plus d'informations sur les cookies
OK
<Calendrier>
Mai 2018
ÉNERGIES RENOUVELABLES

Si ce sujet actuel
vous intéresse
Cliquez sur ce texte

VIDEO EXCLUSIVE

La Vallée du Sausseron
comme vous ne l'avez
jamais vue


Un DVD 
exceptionnel

L'éolien, parlons-en !

Amis du Vexin Français

L'Association des Amis du Vexin Français, créée en 1967 sous l'impulsion de Jacques DUPÂQUIER, entretient des relations étroites avec la SVS. Dans le but de nous renforcer mutuellement, il existe une cotisation commune.

Communauté de Communes de la Vallée du Sausseron

La Communauté de Communes de la Vallée du Sausseron regroupe 12 communes du Parc Naturel Régional du Vexin français: Arronville, Berville, Ennery, Epiais-Rhus, Génicourt, Hérouville, Labeville, Livilliers, Menouville, Nesles-la-Vallée, Vallangoujard.

 

PAS D’ÉOLIEN DANS LE PNR

 

PAS D’ÉOLIEN DANS LE PNR

Le comité syndical du PNR s’est prononcé, le 4 juin,

A UNE TRÈS FORTE MAJORITÉ

 contre l’inscription du Parc

dans le schéma Régional Éolien 2012.

Cette décision qui ne préjuge pas de l’avenir - le SRE (Schéma Régional Eolien) a une validité de 5 ans- donne au Parc et aux villes-portes le temps indispensable à l’étude de faisabilité de développement de l’énergie éolienne sur son territoire, telle que prévue dans sa charte 2008. Cette étude qui, compte tenu de la qualité et de la subtilité des paysages du Vexin, justifie du temps et de la réflexion, ne pouvait être réalisée suivant le calendrier très serré imposé par la démarche du SRE qui doit être voté au Conseil Régional fin juin avant mise en concertation publique du 20 juillet au 20 septembre 2012 et être décrété par le Préfet de Région avant fin septembre.

La décision de ne pas ouvrir le plateau, en site inscrit du Vexin, aux démarches d’implantation d’éoliennes, est l’aboutissement d’une concertation des élus et de différents acteurs du territoire dont notre association. Il faut remercier le Parc de nous avoir demandé d’exposer, lors de la réunion d’information et de présentation des enjeux, le 21 mai, notre point de vue, devant les élus et divers acteurs du territoire et de l’avoir pris en compte.

Il convient aussi de remercier la Préfecture de son invitation à participer à la réunion initiale du 2 mars où le « Groupe de coordination énergie du Val d’Oise » présentait le SRE de la Région Ile-de-France et où nous avons eu la possibilité d’exposer nos arguments pour le maintien en « zone défavorable à fortes contraintes » du Vexin français. Les Amis du Vexin se sont constamment associés à notre démarche.

Voici l’argumentation établie et développée par le président Daniel Amiot. Elle est fondée volontairement sur la mission impérative du PNR de sauvegarder ses paysages et son environnement. Les critiques, qui méritent certainement approfondissement, sur le coût de l’éolien, ses performances relativement limitées et son avenir en l’absence d’économies drastiques d’énergie, n’étaient pas de mise dans la question posée : l’espace du PNR est-il favorable ou non au développement de l’éolien ?

 

 

 

Pour quelles raisons

le Vexin français ne convient pas

à l’implantation d’éoliennes.

Le Vexin français,

espace naturel remarquable, est

le plus beau site inscrit d'Ile-de-France 

Ce territoire a été inscrit à l'inventaire des sites en 1972 pour son caractère pittoresque grâce à une forte dynamique des élus locaux et des associations.Les motifs de l’inscription ainsi que la fiche descriptive du site de la DRIEE décrivent ce territoire comme de la plus évidente qualité paysagère en Ile-de-France.

- c’est l'un des sites inscrits les mieux préservés

de France

alors qu'il n'est qu'à une trentaine de kilomètres de Paris, situation absolument exceptionnelle.

La création du PNR du Vexin français en 1995 a confirmé la qualité remarquable et l’importance de ce territoire, en travaillant à le préserver dans le respect de son patrimoine et de son développement.

- c’est le plus grand site inscrit de Franceporteur d’une forte valeur symbolique par sa proximité de la métropole.

La loi fixe aux sites inscrits un objectif de préservation et de conservation (article L341-1 du code de l'environnement). Le préfet en est le garant. Le site inscrit du Vexin l'a été pour son caractère pittoresque (c'est à dire paysager et esthétique) et non sur des motifs artistiques, historiques, légendaires ou scientifiques. Le motif même du classement rend l'implantation d'éoliennes (d’une hauteur de 100 à 150 mètres en haut de pale) incompatible avec l'objectif de préservation et de conservation du caractère pittoresque.

Le juge administratif le rappelle d'ailleurs régulièrement. Le "collectif plaine de France-Ouest" vient encore récemment (le 14 février dernier) d'obtenir l’annulation d'un permis en site inscrit qui avait pourtant obtenu un avis favorable de l’ABF au motif que le projet porte atteinte à la qualité du site.

Il est également rappelé dans la circulaire du 10 septembre 2003 que "Les sites inscrits au titre des articles L341-1 et suivants du code de l'environnement, qui n'ont pas naturellement vocation à accueillir des éoliennes, ne pourront exceptionnellement le faire qu'après avis de la Commission Départementale des Sites, Perspectives et Paysages (CDSPP)."

- D'un point de vue paysager, le Vexin, vaste plateau calcaire surmonté de buttes et creusé de vallées,  se prête mal â l'implantation d'éoliennes.

- L’espace entre chaque vallée (interfluves) est relativement faible

par rapport aux autres secteurs d'Ile-de-France, ce qui se prête fort mal à l'implantation d'éoliennes d'un point de vue paysager.

- Les buttes, éléments essentiels du paysage

dont certaines classées, émergent du plateau d'environ une soixantaine de mètres. Les éoliennes, deux fois plus hautes que les buttes rentreraient en concurrence visuelle avec elles gommant la subtilité et la douceur de la topographie locale.

- Les éoliennes seraient perceptibles de la majeure partie du territoire,

concourant  par ailleurs au mitage du paysage tel qu’il est dénoncé par une majorité de la population. Leur implantation le banaliserait profondément en altérant définitivement sa qualité et son identité.

Pylones actuels dans le vexin, un avant-gout des éoliennes!

- Du point de vue énergétique le bénéfice de l’éolien (une éolienne de 2 à 3 MW, fonctionnant à 25% de temps) est probablement mineur à l'échelle de la consommation électrique de la région pour un impact environnemental  majeur.

D’autant que les secteurs ouverts à l’éolien dans la région devraient suffire à respecter les obligations du Grenelle de l’environnement.

Il faut économiser l’énergie, et comme y travaille avec détermination et compétence le PNR,

►généraliser l’isolation thermique des bâtiments anciens et récents, publics et privés

►promouvoir une architecture privilégiant le développement durable, intégrant les énergies renouvelables dont les technologies doivent progresser en refusant de n’être que des pompes à défiscalisation,

►être exemplaire sur la biomasse, la géothermie, la méthanisation,

►économiser l’espace.

Il était urgent que le PNR, qui doit par sa charte "déterminer les conditions indispensables d’une éventuelle implantation d’éoliennes et en particulier celles liées  à  la préservation des paysages, des autres patrimoines et du cadre de vie" prenne une position claire et sans ambigüité : pas d’éolien dans le vexin.

 

Bétonnage et accès automobile indispensables

  Depuis maintenant 40 ans, grâce à l’action de  l'architecte   des bâtiments de France et de l'inspecteur  des sites, l’Etat investit pour la préservation de ce territoire. Les élus et les habitants en acceptent les contraintes au quotidien, et  les surcoûts financiers induits par la nécessaire qualité architecturale des constructions neuves ou la restauration dans les règles de l’art du bâti ancien.

  Rappelons qu’en 1982 nos associations ont obtenu, à la grande satisfaction des habitants, l’annulation de l’arrêté autorisant le passage d’une ligne à haute tension traversant le Vexin, évitant ainsi une dégradation importante de ses sites et paysages.

  Dans ces conditions, comment l’Etat resterait crédible et pourrait continuer de promouvoir la mise en valeur du patrimoine et une architecture de qualité si par ailleurs il autorise dans des sites remarquables l’implantation d’éoliennes de 100 ou 150 mètres de hauteur, considérant qu'elles ne nuisent pas à la qualité paysagère. Comment expliquer à une population qui prend, de longue date, soin de son territoire que les efforts consentis ont été vains ?

 Si l’Etat et la région établissent un schéma régional climat/air/énergie (SRCAE) avec une étude paysagère portant sur l'éolien n'est-ce pas pour promouvoir un développement planifié de ce mode de production d'énergie et ce dans le respect de l'environnement, du cadre de vie et du patrimoine.

 Il convient donc que l'étude paysagère du schéma régional climat/air/énergie ne conduise pas à implanter des éoliennes dans les paysages les plus remarquables (et reconnus comme tels par les protections institutionnelles). Il en va de la cohérence des politiques publiques !

 Il est aberrant d’imaginer une implantation d’éoliennes  étendue sytématiquement à l’ensemble du territoire qui ne prendrait pas scrupuleusement en compte le potentiel environnemental et paysager de certains espaces, à statut particulier, incompatibles avec l’éolien terrestre :

• les sites classés, ZPPAUP, réserves naturelles, arrêtés de protection de biotope ;

• les sites Natura  2000, ZNIEFF, ZICO ;

• les sites inscrits ;

•les abords des monuments historiques, où l’implantation d’éoliennes doit faire l’objet d’un avis de l’architecte des bâtiments de France Le nombre important des monuments historiques et leur répartition dans le Vexin montrent d’évidence que n’existent  pas d’espaces raisonnablement disponibles pour l’éolien.

Monuments historiques

Périmètre de 500 mètres autour des MH

Carte présentant un périmètre de 2 km autour des monuments historiques, dit « zone de vigilance », où des éoliennes de grande hauteur seraient très préjudiciables en terme de covisibilité. Il  reste donc, bien peu de place pour l'implantation d'éoliennes.

 

L’implantation de l'éolien dans le Vexin français ne parait pas compatible avec la préservation de la qualité du site inscrit et la mise en valeur de son patrimoine.

ELLE CONDUIRAIT INELUCTABLEMENT A UNE MISE EN CAUSE DE LA VALIDITE DE L’INSCRIPTION ET A SON DECLASSEMENT.

 

 

 


Ajouter un commentaire - 3 commentaires
79785 visites

COORDONNÉES

     

Festival du Vexin 2015

 

P.F. JOY ARCHÉOLOGUE


Cliquez sur l'archéologue

Retrouvez les photos de P.F. Joy
 dans la

CARTE ARCHÉOLOGIQUE
DE LA GAULE

Pré-inventaire chronologique
publié sous la responsabilité
de Michel Provost
Professeur d'histoire
à l'Université d'Avignon

Maisons paysannes de l'Oise

 

Maisons traditionnelles,maisons anciennes,maisons paysannes
les connaitre,les préserver,et les restaurer

Vous avez une maison paysanne dans l'Oise, n'hésitez pas à consulter les bénévoles de l'association. Cliquez sur le livre pour consulter le site MPO.

Parcs et jardins du Val d'Oise

Cliquez pour une visite des parcs et jardins remarquables du Val d'Oise

a3w.fr © 2018 - Informations légales - sauvegarde-sausseron.a3w.fr